PICTO RADIOUn nouveau portrait sonore : après quelques semaines d’interruption, je reprends mes activités et vous propose de rencontrer Laurence et Caroline qui vous proposent à leur tour de rencontrer Les Tatas Bêcheuses, le duo piano-chant qu’elles incarnent sur scène.
Où donc nous emmènent les Tatas ? Est-on dans un cabaret burlesque ? Est-on dans une page de publicité ? Grâce à Laurence et Caroline, vous allez découvrir Mona, une chanteuse un peu barjot dont on ne sait si elle a été célèbre ou si elle aurait aimé l’être ; et Gigi, pianiste appliquée qui est avant tout la première fan de Mona…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook des Tatas et, si sur le site web de Fabrice Eulry, le « pianiste fou » qui aurait inspiré le duo.

PS : Vous vous souvenez de Fred Abrachkoff ? Ce comédien poitevin a été le premier à raconter son parcours sur ce site. C’est Fred qui a conseillé les Tatas et mis en scène leur spectacle. Ecoutez ou ré-écoutez son Qui êtes-vous ici.

NOUVEAU ! Cliquez sur « download » dans le lecteur de cet article et téléchargez le fichier MP3 afin d’écouter ce Qui êtes-vous sur votre baladeur !

Photo : Fabien Monnet

Photo : Fabien Monnet

Photo : Fabien Monnet

Photo : Fabien Monnet

PICTO RADIOLe 1er janvier, France Culture a diffusé dans son émission quotidienne Sur les Docks un sujet consacré à la cité communautaire internationale indienne.                                              

Produit par Chloé Sanchez – qui a vécu cinq ans à Auroville – ce documentaire vous fera rencontrer différents habitants de cette ville pas comme les autres et vous en apprendra plus sur leurs motivations, leurs espoirs, leurs joies… Grâce aux à la magie des micros stéréo, vous serez plongé dans l’ambiance tropicale de la forêt du Tamil Nadu, au sud-est du Sous-Continent :

France Culture, Sur les Docks, Inde : Auroville

Et bien sûr, toujours en ligne en cliquant ICI, le témoignage de Gilbert, Aurovillien de la première heure.

PICTO RADIO

Un documentaire en épisodes de 5 minutes consacré à La Vallée des Singes, un « zoo nouvelle génération », sans barreaux, sans murs, sans enclos.                                              

Il n’y a ici que des îlots de verdure, perdus dans la campagne du sud-ouest du département de la Vienne. Simultanément : on visite avec Magali, la soigneuse qui s’occupe de pédagogie et on écoute Jean-Pascal, le directeur zoologique du parc.

> Premier épisode : d’hier à aujourd’hui, comment on est passé du « zoo spectacle » au parc animalier.
> Deuxième épisode : les devoirs des zoos modernes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.la-vallee-des-singes.fr

NB : merci à Nathalie, Magali et Jean-Pascal

PICTO SON ET IMAGELe Musée Fragonnard et ses « curiosités anatomiques » : troisième volet en photos et sons de notre visite.                                                                                                                               

Aujourd’hui : petit cerveau, lion de six ans, la vitrine qui rit toute seule, calculs rénaux et saint-des-saints aux horreurs…

Guest-commentateur : Julien.

[wpvideo sm4xHPSr]

PICTO SON ET IMAGELe parc éolien de Tanger : un endroit impressionnant où des dizaines et des dizaines de pales brassent l’air de la pointe nord de l’Afrique. Nous sommes dans la montagne, à quelques kilomètres au nord-ouest de l’enclave espagnole de Ceuta. Au delà d’un bras de Méditerranée qui ne parait pas très large, on aperçoit le bout de l’Espagne.

Bientôt, d’autres sujets sur le Maroc.

NB : énormément de vent au pied des moulins : le petit micro Zoom H2 qui fabrique tous les sujets que vous avez écoutés a du mal à encaisser !

[wpvideo GovaAdtW]

PICTO RADIO Vous allez rencontrer un des premiers habitants d’Auroville, la grande cité internationale créée dans le sud de l’Inde en 1968.

Ville communautaire ? Inde ? Fin des années soixante ? Halte aux clichés ! Il ne s’agit pas de ce qu’on imagine aujourd’hui comme « un truc de hippies » tel que décrit notamment par le cinéma, du « Gendarme » au « Péril jeune »…
Cette « expérience » qui vise à faire naître un Homme nouveau, a été lancée en 1968. L’instigatrice d’Auroville est La Mère, une femme française qui accompagna pendant près de cinquante ans le philosophe indépendantiste Sri Aurobindo dont les écrits ont toujours guidé la communauté. Auroville rassemble aujourd’hui, sous la protection du gouvernement indien et de l’ONU, 2000 hommes et des femmes, venus du monde entier. Il vivent et travaillent dans cette étonnante ville-forêt où la propriété privée n’existe pas…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.auroville.org

PS : Ce Qui êtes-vous ? est le premier que j’ai réalisé puisque c’est en Inde, il y a presque un an, que j’ai eu l’idée de commencer une galerie de portraits sonores.
PS 2 : vous vous souvenez de Xavier, notre expert en « foyers améliorés » ? C’est à Auroville qu’il devait partir travailler, deux jours après notre rencontre de mars 2013.
Ré-écoutez le Qui êtes-Vous de Xavier.

Photos : Laëtitia

PONDICHERY 011

Auroville est aujourd'hui une forêt de 20 km2. En son centre se trouve le "Matrimandir" (littéralement "maison de la mère", "mère" faisant référence ici à la nature), à l'intérieur duquel se trouve une salle de méditation.

Au centre d’Auroville se trouve le « Matrimandir » (littéralement « maison de la mère », « mère » faisant référence ici à la nature), à l’intérieur et autour duquel duquel se trouvent des salles de méditation.

Cours de vina à l'école de la communauté New Creation.

Cours de vina (qu’on entend à 6’36) à l’école de la communauté New Creation.

PICTO SON ET IMAGEVoici un photoson dont les éléments ont été captés l’été dernier à Paris dans un de ces amphithéâtres aménagés en bord de Seine, sur le quai Saint Bernard (cinquième arrondissement). Comme souvent l’été, les quais sont animés et notamment ces quatre petits amphis situés juste devant l’université Jussieu. Les gens viennent y « bouger » : ce soir-là, il y avait rock, capoeira et tango.

Sur une musique pleine d’accordéon, des dizaines de couples tournent et se croisent dans le petit espace en forme de demi-lune. Sur les gradins qui le ceinturent, des centaines de paires d’yeux profitent du spectacle. Armé de mon micro, je m’assois sur le premier banc, au plus près de la piste, histoire de capter quelque chose de ces milliers de frottements de semelles que mes oreilles entendent…
NB : petites photos, dans de petites vignettes… comme sur un album d’autrefois… réalisé au téléphone portable.

[wpvideo 1BBahVnD]

PICTO SON ET IMAGESuite de la mini-série en « x » parties retraçant quelques moments d’une balade dominicale à l’Ecole Vétérinaire d’Alfort, en pleines Journées du Patrimoine.

Aujourd’hui : aliens partout, squelettes, gros estomac, rate et bronches séchées…

Commentaires et « mise à l’échelle humaine » : Julien.

[wpvideo oc9EoHf3]