PICTO RADIOUn nouveau portrait sonore : après quelques semaines d’interruption, je reprends mes activités et vous propose de rencontrer Laurence et Caroline qui vous proposent à leur tour de rencontrer Les Tatas Bêcheuses, le duo piano-chant qu’elles incarnent sur scène.
Où donc nous emmènent les Tatas ? Est-on dans un cabaret burlesque ? Est-on dans une page de publicité ? Grâce à Laurence et Caroline, vous allez découvrir Mona, une chanteuse un peu barjot dont on ne sait si elle a été célèbre ou si elle aurait aimé l’être ; et Gigi, pianiste appliquée qui est avant tout la première fan de Mona…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook des Tatas et, si sur le site web de Fabrice Eulry, le « pianiste fou » qui aurait inspiré le duo.

PS : Vous vous souvenez de Fred Abrachkoff ? Ce comédien poitevin a été le premier à raconter son parcours sur ce site. C’est Fred qui a conseillé les Tatas et mis en scène leur spectacle. Ecoutez ou ré-écoutez son Qui êtes-vous ici.

NOUVEAU ! Cliquez sur « download » dans le lecteur de cet article et téléchargez le fichier MP3 afin d’écouter ce Qui êtes-vous sur votre baladeur !

Photo : Fabien Monnet

Photo : Fabien Monnet

Photo : Fabien Monnet

Photo : Fabien Monnet

PICTO RADIO Vous allez rencontrer un des premiers habitants d’Auroville, la grande cité internationale créée dans le sud de l’Inde en 1968.

Ville communautaire ? Inde ? Fin des années soixante ? Halte aux clichés ! Il ne s’agit pas de ce qu’on imagine aujourd’hui comme « un truc de hippies » tel que décrit notamment par le cinéma, du « Gendarme » au « Péril jeune »…
Cette « expérience » qui vise à faire naître un Homme nouveau, a été lancée en 1968. L’instigatrice d’Auroville est La Mère, une femme française qui accompagna pendant près de cinquante ans le philosophe indépendantiste Sri Aurobindo dont les écrits ont toujours guidé la communauté. Auroville rassemble aujourd’hui, sous la protection du gouvernement indien et de l’ONU, 2000 hommes et des femmes, venus du monde entier. Il vivent et travaillent dans cette étonnante ville-forêt où la propriété privée n’existe pas…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.auroville.org

PS : Ce Qui êtes-vous ? est le premier que j’ai réalisé puisque c’est en Inde, il y a presque un an, que j’ai eu l’idée de commencer une galerie de portraits sonores.
PS 2 : vous vous souvenez de Xavier, notre expert en « foyers améliorés » ? C’est à Auroville qu’il devait partir travailler, deux jours après notre rencontre de mars 2013.
Ré-écoutez le Qui êtes-Vous de Xavier.

Photos : Laëtitia

PONDICHERY 011

Auroville est aujourd'hui une forêt de 20 km2. En son centre se trouve le "Matrimandir" (littéralement "maison de la mère", "mère" faisant référence ici à la nature), à l'intérieur duquel se trouve une salle de méditation.

Au centre d’Auroville se trouve le « Matrimandir » (littéralement « maison de la mère », « mère » faisant référence ici à la nature), à l’intérieur et autour duquel duquel se trouvent des salles de méditation.

Cours de vina à l'école de la communauté New Creation.

Cours de vina (qu’on entend à 6’36) à l’école de la communauté New Creation.